La Carrosserie Plastique …

La carrosserie de la Pacific Coast, c’est sa spécificité, son look futuriste.
Sa ligne complètement hors des normes heutera bien des habitudes et certains lui reprocheront une esthétique qui n’est pas celle d’une moto de grand tourisme pas grave?
Ce n’est pas une GT que Honda a dessiné, sa vocation devait être la ville et les banlieux. Honda sortira l’année suivante sa GT à l’européenne la  » Pan européen « .
Sa forme harmonieuse, aérodynamique se prolonge jusqu’au coffre arrière. On ne parle pas de sacoches, mais d’un véritable coffre.
Entièrement carrossée, la PC ne révèle rien de son moteur (type / disposition).
Comme une voiture, elle a une carrosserie intégrale qui cache tous les organes mécaniques : le moteur bien sûr, mais aussi les suspensions, les freins.
C’est vrai que la carrosserie parait imposante. Mais vérifiez, la largeur totale n’est que de 0.82 m pour le coffre, 0.91 m pour les rétroviseurs. rien à voir avec un char d’assaut !
On peut remonter facilement les files de voitures arrêtées dans les bouchons :  » le motard passe, les automobilistes aboient »
Entièrement carrossée, la PC ne révèle rien de son moteur (type / disposition).
Pour l’esthétique, les gens pensent « c’est magnifique » ou « c’est moche », il ne semble pas y avoir de terrain d’entente.
On aime ou on n’aime pas, mais on n’ est pas indifférent .
Beaucoup la confonde avec une BMW , la Pacific Coast délie les langues des badauds et favorise le contact avec les non-motards.
La Pacific Coast est une « femme », une « maîtresse » .
Sa carrosserie de plastique, c’est la robe longue d’une femme qui cache le corps, en stimulant l’imagination.
Vous avez vu ses hanches, ses formes ….

La PC se lave plus vite qu’une moto classique.
Le plastique (matière ABS ? ), plutôt fragile, coûte une vraie fortune, c’est le plus gros défaut de la Pacific Coast.
Il est possible de réparer (colle), de repeindre la Pacific Coast.
Un PCiste qui laisserait tomber sa moto, remerciera les 4 panneaux de protection prévus à cet effet (placés sur chaque coté / partie avant et arrière)
Ces panneaux sont des pièces sacrificielles (fusibles) qui prennent l’impact quand la moto bascule (derrière ses panneaux, il y a des tubes en acier).
De plus les rétros sont semblables à ceux des BMW ; placés malheureusement à la même hauteur que les rétros des voitures : ils sont débrochables et retenus par une cablette ( voir le manuel d’entretien) et rebrochables en 5 minutes (clé allen + tournevis).
De telles pièces montrent le souci de Honda : protéger la moto en cas de choc bénin.
Le montage des différentes parties se fait sans vis apparente, en utilisant des pions et des agrafes (et des vis cachées).
Pour effectuer l’entretien, le dépannage et les réparations, vous serez amené à démonter les différents éléments de carrosserie.
Il est conseillé d’être en possession du « manuel du propriétaire », pour effectuer le démontage des panneaux de carrosserie .
Au premier abord, c’est un casse-tête , un supplice chinois.
Avec l’habitude, c’est presque un jeu d’enfant !
Je vous invite à vous entraîner, à démonter les panneaux de carrosserie pour connaître les entrailles de votre machine bien aimée et pour être efficace , en cas de panne, de modifications ou d’entretien…..
Quand on connaît les différentes étapes (voir manuel), c’est pas bien sorcier, la difficulté est de ne pas casser les pions et agrafes de centrage des panneaux.
L’astuce serait de ne pas démonter les panneaux à température basse.
Si vous devez enlever les panneaux de carrosserie :
1/ Faites tourner le moteur pour réchauffer les pièces.
2/ Mettez la moto a soleil.
3/ Travaillez dans un local chauffé.
4/ Et surtout mollo, mollo……
Hervé BOUSQUET

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *